Bon de commande

L'histoire des billets de la banque de France

Publié le : 22/04/2021 09:15:55
Catégories : Un peu d'Histoire

Ils succèdent notamment à un système basé sur des échanges opérés auprès des différents organismes financiers. Avant les billets de banque, c’était en argent ou en or que l’on payait les marchandises courantes. Au fil des années, l’usage du billet a été progressivement démocratisé.

Des billets de banque échangés contre des pièces d’or et d’argent

Les premiers billets de la banque de France ont été créés en janvier 1800, l’année-même où la banque a été fondée. Mais avant leur mise en circulation sur le marché financier courant, la banque s’est d’abord servie dans la Caisse de comptes courants. Ces comptes étaient notamment approvisionnés par des particuliers qui venaient alors échanger des pièces d’or et d’argent contre des billets de banque. À l’origine, ces billets étaient destinés à faciliter les différents paiements liés au commerce et à l’industrie. Ils étaient échangés contre des pièces en argent ou en or, à raison de 2,5 kg pour un billet de 500 F. Néanmoins, ces billets qui n’avaient alors pas encore acquis un caractère officiel, pouvaient être refusés en paiement, au profit de l’or et de l’argent. Les petites coupures de 5 F et 20 F qui ont par la suite succédé aux pièces de monnaie de 5 F en argent et de 20 F en or, ne seront acceptées sur le marché quotidien qu’à la première guerre mondiale.

Des billets de banque qui évoluent avec le temps

Après la première guerre mondiale, la banque de France a commencé à émettre ses premiers billets sur le marché financier. C’étaient alors pour la plupart, des billets de montants élevés. Les billets de valeur moyenne et faible ne verront ensuite le jour que vers le milieu du XIXe siècle (200 F et 100 F) voire même plus tard pour les billets de 50 F (1870). Au fur et à mesure de la demande du public, la banque continuait de révolutionner ses billets. Au XXe siècle, on commençait à utiliser des billets de 20 F, 10 F et 5 F sur le marché quotidien. Avec le temps, la banque se souciait de plus en plus des caractéristiques volatiles des billets qui étaient notamment fabriqués en papier. Pour la plupart, ils étaient peu sécurisés et plutôt faciles à falsifier.  En 1831, la banque de France décide alors d’équiper ses billets d’une bande réfléchissante et d’encres multicolores, signes de sécurité afin d'éviter la production de faux-billets.

Des billets qui témoignent de l’histoire de la France

Le design des anciens billets en francs s’inspire beaucoup des plus grands événements qui ont marqué l’histoire du pays. On retrouve notamment des thèmes liés au commerce ou en rapport direct avec le monde des finances. Mais la Banque de France se réfère également beaucoup aux mythes et légendes qui entourent le pays pour créer des billets authentiques. C’est donc sans surprise qu’on retrouve des personnages célèbres comme Bayard ou Sully sur les billets de la première guerre mondiale.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)