Bon de commande

Comment reconnaître un faux timbre ?

Publié le : 27/05/2021 09:11:30
Catégories : Philatélie - Timbres

Depuis la digitalisation de la communication, les philatélistes se sont préparés à un éventuel arrêt de leurs activités. Pourtant, la collection de timbres est encore loin d’appartenir au passé. Malgré la vulgarisation du courrier électronique, bon nombre de personnes continuent de s’envoyer des lettres et collectionner les timbres. Bien que la philatélie soit encore un loisir pratiqué par les plus passionnés, il est important d’éviter certains pièges. Pour un nouveau collectionneur, il peut être difficile de distinguer les faux timbres-poste des vrais. En effet, la vente de timbres de collection peut actuellement se faire sur internet, ce qui ne permet pas de procéder à des vérifications minutieuses. De plus, l’engouement pour les timbres rares encourage les faussaires amateurs à reproduire certains modèles. L’existence des faux-timbres ne date pas d’hier. Avant le début du XXème, la qualité des faux-timbres était médiocre. Désormais, il existe des reproductions parfaites qui sont presque impossibles à distinguer. Voici quelques conseils !

Un faux timbre, c’est quoi ? 

Dans l’univers de la philatélie, les faux-timbres ou contrefaçons regroupent toute étiquette reprenant les mêmes caractéristiques qu’un timbre, mais qui ne l’est pas. Il faut savoir que les faux-timbres n’ont aucune valeur. Ils sont uniquement créés pour des raisons de tromperie ou de fraude. Quoi qu’il en soit, il est important de savoir les identifier pour ne pas boucher votre collection, ni jeter votre argent par la fenêtre. 

Les signes à prendre en compte

La surcharge

Il faut savoir qu’un faux timbre n’a jamais été émis avec des surcharges. Il est important de faire une comparaison minutieuse avec un timbre original. Même si vous remarquez une surcharge, assurez-vous qu’elle ne soit pas fausse. Tenez compte du design, de la peinture, etc.  

Le regommage

Prêtez une attention particulière à la couleur et la texture de la gomme. Un faux timbre ne présente pas de strie résultant d’une gomme originale. Il est également dépourvu d’un filigrane au contact avec un liquide détecteur. Si vous apercevez un filigrane à l’œil nu, il se peut qu’il s’agisse d’une contrefaçon qui a été renommée. Vous remarquez que la gomme recouvre l’intégralité de la dentelure et que les bouts de celles-ci sont à la fois raides et pointus ? Méfiez-vous puisqu’il peut s’agir d’une contrefaçon.

Faire appel à un philatéliste de confiance

A défaut d’être un collectionneur avisé, la première réaction à avoir lorsque l’on décide d’acheter un timbre d’une grande valeur marchande est de faire appel à un expert. Celui-ci sera capable d’identifier le vrai du faux. Il est également le seul à connaître les différentes techniques utilisées par les faussaires pour changer l’apparence d’un timbre et vous duper. De plus, un philatéliste peut estimer le prix du timbre ou encore la valeur des collections. Il dispose des outils nécessaires comme une loupe ou encore un catalogue pour vérifier le tampon, la gravure, les cachets, etc. Tous ces éléments permettent de déterminer la valeur réelle de d’un timbre original en parfait état. Il est aussi possible de faire certifier un timbre par un expert.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)