Bon de commande

Les timbres que vous ne pouviez acheter en bureau de poste

Publié le : 24/11/2021 10:01:21
Catégories : Un peu d'Histoire

En France, seule l’administration des Postes est chargée de l’impression des timbres. D’ailleurs, cette politique et stratégie d’exclusivité remonte vers la fin du XIXème siècle. Par ailleurs, il existe une sélection de timbres qui ont été bel et bien imprimés par cette institution, mais jamais mis en vente aux guichets. Ces timbres sont appelés « timbres non émis » et figurent parmi les plus recherchés par les philatélistes. Quelles en sont les raisons ? 

Abandon pour cause de défaite militaire

C’est le cas du timbre franco-anglais de 1940. Cette année-là, les administrations postales françaises et anglaises ont décidé d’émettre un timbre commun à l’effigie du président de la République français de l’époque Albert Lebrun et du célèbre Roi George VI. Il s’agissait d’un moyen de marquer l’union des 2 pays contre l’Allemagne. Il a été prévu que le timbre en question serait émis à partir du 1er septembre 1940 jusqu’à fin de la Guerre. Pourtant, les affrontements militaires deviennent fatals pour la France. C’est alors qu'en juin 1940, le Conseil des Ministres repousse l’idée d’une union avec l’Angleterre. Ainsi, l’émission du timbre est définitivement abandonnée. 

Incompétence du dessinateur

Il s’agit du timbre chinois de 1968. Cette période marque la pleine expansion de la Révolution culturelle pour la Chine. L’administration postale du pays décide alors l’émission d’un timbre sous l’appellation « Tout le pays est en rouge ». Celui-ci serait destiné à la valorisation de l’idéologie communiste de la nation. La veille de la présumée mise en vente, le responsable d’une maison d’édition de cartes géographiques remarque l’incohérence au niveau de la représentation cartographique. Les frontières du pays n’étaient pas conformes au découpage officiel du territoire. En effet, certaines îles méridionales manquent à la carte, sans parler de l’île sécessionniste de Taïwan. Les autorités décident alors de stopper la distribution des timbres dans les bureaux de poste et d’ordonner leur renvoi au pilon. Le dessinateur à l’origine de l’erreur a pu s’en tirer avec une simple réprimande.

Boycott des Jeux Olympiques de 1980

La tradition veut que les pays participants aux Jeux Olympiques fassent imprimer un timbre spécifique pour chaque édition. L’Allemagne de l’Ouest a alors prévu un timbre spécifique pour les Jeux Olympiques de 1980 qui devaient se dérouler à Moscou. Après l’envahissement de l’Afghanistan par les Soviétiques, le président Jimmy Carter lance le Boycott des Jeux. Tous les timbres allemands pour l’occasion devaient alors être envoyés au pilon sous l’ordre du chancelier Helmut Schmidt. Dans un fond de tiroir, l’épouse du ministre des Postes de l’époque a découvert quelques exemplaires laissés au fond du tiroir de son mari. Elle les utilisa alors pour ses lettres personnelles, de manière tout à fait innocente. Ces fameux timbres circulent aujourd’hui quelque part et valent des milliers d’euros.  




Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)