Close

Bon de commande

Emission de Bordeaux Il y a 18 produits.

Les timbres présentés dans cette catégorie disposent de 2 états au choix: B ou TB

TB ou Très Beau - Pour les non-dentelés: quatre marges, filets intacts et oblitération correcte

Pour les dentelés: belle dentelure intacte et oblitération correcte

B ou Beau - Timbre pouvant avoir de légers défauts, mais beau d'aspect et digne de figurer dans une collection

Résultats 1 - 18 sur 18.
Résultats 1 - 18 sur 18.

A cause du Siège de Paris, il devient nécessaire de ravitailler le territoire libre en timbres-poste confectionnés dans une région non occupée. C’est finalement Bordeaux qui est choisi cour ce rôle, la ville hébergeant le Gouvernement Provisoire et possédant du reste un établissement de la Monnaie.

Dès le 30 septembre, des instructions sont données pour émettre des vignettes « aussi semblables que possibles à ceux qu’on a imprimés à Paris ».

Le manque de matériel et le caractère pressant de la situation font que les timbres sont imprimés par la méthode lithographique et non typographique : l’essai du timbre est transmis à une pierre à grain fin via une encre « typographique » qu’elle absorbe. Le dessin obtenu sur la pierre est recouvert d’une couche d’acide chlorhydrique qui l’entame et « grave » ainsi le motif.

Cette méthode a l’inconvénient de connaître une usure rapide des pierres utilisées pour .'impression, d’où leur fréquent remplacement donnant de nombreuses nuances pour des timbres de valeur et couleur identiques. Ces variations sont parfois visibles à l’intérieur d’une même feuille.

Emis en novembre 1870 et février 1871, ces émissions restent en circulation jusqu’à épuisement des stocks. Tout comme les vignettes d’Empire Lauré, les Cérès de Bordeaux connaissent des modèles différents selon que leur valeur soit faible (1,2 et 4 centimes) ou moyenne (5, 10, 20, 30, 40 et 80 centimes).

Close