Bon de commande

Histoire du timbre monnaie

Publié le : 27/05/2021 10:50:52
Catégories : Philatélie - Timbres

Un timbre monnaie est un timbre-poste autrefois utilisé comme monnaie d’échange. Autrement dit, l’utilisation du timbre monnaie dépassait de loin un simple affranchissement postal sur les vieilles lettres comme les timbres classiques. Il s’agissait d’un moyen de paiement de biens et services au quotidien. A ce jour, les timbres monnaies se font particulièrement rares. Découvrez dans cet article la fascinante histoire du timbre monnaie. 

Les origines du timbre de monnaie

L’histoire du timbre monnaie est intimement liée à la guerre de Sécession, aux Etat-Unis. En effet, celles-ci ont donné lieu à différentes pénuries provoquant une insuffisance des monnaies anciennes d’échange. Face à cela, il fallait trouver une monnaie de substitution, certes temporaire, mais reconnue par la loi. C’est ce que l’on appelle « monnaie de nécessité ». 

L’urgence de la recherche d’une monnaie de nécessité coïncidait avec l’apparition du timbre-poste. Les timbres postaux étaient d’autant plus généralisés en ces temps-là. Ainsi, l’idée est venue d’utiliser les timbres comme moyen de paiement de substitution. Par ailleurs, il fallait que les autorités le reconnaissent de manière légale. C’est John Gault, originaire de New York, qui dépose la demande (numéro 1627). Celle-ci a été officiellement acceptée le 12 août 1862. Les timbres-monnaie ont alors commencé à être utilisés, et ce, jusqu’en 1876. 

Autrefois, il s’agissait d’une simple capsule métallique renfermant un joli timbre. La partie face est constituée d’une feuille de Mica, tandis que le côté pile laisse apparaître une publicité mettant en avant la firme émettrice. La fabrication des premiers timbres-monnaies était confiée à la société Scovill Manufacturing Co. 

La vulgarisation du timbre-monnaie en Europe

L’utilisation des timbres-monnaies ne fut vulgarisée dans le reste du monde que vers le début du XXème siècle. Durant la guerre des Boers, des coffrets avec un timbre collé sur un côté ont été émis à Bulawayo. 

Le concept du timbre-monnaie a fait ses débuts en France ainsi qu’en Belgique vers les années 20. Pendant la période de la Première Guerre mondiale, l’Europe a connu une pénurie des métaux précieux, des métaux stratégiques et des pièces de monnaie. Cela a alors encouragé l’adoption du timbre-monnaie en guise de pièce de monnaie. Commerçants et municipalités font frapper des monnaies de nécessités. Les timbres-monnaies étaient aussi utilisés comme des moyens pour promouvoir une entreprise. 

La fabrication du timbre-monnaie

Comme énoncé plus haut, les premiers timbres-monnaies étaient tout simplement enfermés dans des pochettes translucides et souples. Toutefois, celles-ci ont été jugées comme étant beaucoup trop fragiles. 

Au fil du temps, la fabrication des timbres monnaies a évolué. Vers 1920, on commence à retrouver des timbres-monnaies en métal. Cette invention a été brevetée par Edouard Bouchaud-Praceiq. Le jeton reprenait les formes d’un petit boîtier rond qui contenait le timbre-poste. La coque extérieure est faite à partir d’un disque métallique et d’une feuille de mica, sans oublier le fermoir en métal. 

Quoi qu’il en soit, les timbres-monnaies ne sont plus utilisés à partir de 1924. Par ailleurs, ils sont aujourd’hui des pièces particulièrement rares et précieuses prisées par les collectionneurs d’objets. Certains timbres-monnaies valent même une petite fortune.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)